Blog

  • Les compliments

    Publié le 10 février 2016 par delphcouton dans Comment s'aimer soi-même | Un commentaire

    Quatrième étape de …

    Comment s'aimer soi même

     Les compliments

    Les compliments sont des ingrédients indispensables pour alimenter la confiance en soi et l’amour de soi.

    Les appréciations positives sur un fait, une action accomplie, un comportement …devraient faire partie de l’éducation que reçoit tout enfant.

     

    Qu’avez-vous reçu comme éducation?
    happy family are walking in the summer park
    Peut-être celle qui pointe du doigt les erreurs et considère les réussites comme normales?
    A une époque, on craignait qu’en valorisant l’enfant, il ne devienne imbu de sa personne…

    Cet enfant, avec ce qu’il a reçu, ou pas, est toujours vivant en vous (voir article sur l’enfant intérieur) et il est important, si vous avez décidé de vous aimer, de savoir lui adresser des compliments, de vous « transformer » en parent positif.

    Dans un premier temps, si c’est aidant pour vous, vous pouvez vous adresser à la mémoire de cet enfant qui vit en vous :

    « Je suis fier de toi, tu as réussi à …. »

    « Bravo! Tu as osé …… »

    Puis vous vous adressez à vous directement au fur et à mesure des petites et grandes réussites et si vous avez oublié pendant la journée, pas de panique! Le soir, déroulez le contenu de votre journée et voyez tout ce que vous avez fait de bien et ….complimentez vous! Ressentez la joie à l’intérieur de vous!

    Se faire des compliments, c’est vraiment très important pour développer et conserver une bonne estime de soi, pour développer toujours un peu plus d’Amour envers soi.

     

    Et si vous aviez un sac rempli de compliments à vous distribuer? Un sac à chaudoudoux?
    J’ai découvert ce conte qui, je trouve, illustre bien l’importance de se complimenter….Bonne lecture!

    chaudoudouxLe conte chaud et doux des chaudoudoux

    Il était une fois, dans des temps très anciens, des gens qui vivaient très heureux. Ils s’appelaient Timothée et Marguerite et avaient deux enfants, Charlotte et Valentin. Ils étaient très heureux et avaient beaucoup d’amis.
    Pour comprendre à quel point ils étaient heureux, il faut savoir comment on vivait à cette époque-là. Chaque enfant, à sa naissance, recevait un sac plein de chaudoudoux. Je ne peux pas dire combien il y en avait dans ce sac on ne pouvait pas les compter. Ils étaient inépuisables. Lorsqu’une personne mettait la main dans son sac, elle trouvait toujours un chaudoudou. Les chaudoudoux étaient très appréciés. Chaque fois que quelqu’un en recevait un, il se sentait chaud et doux de partout.

    http://humanismepur.free.fr/contes_poemes/chaudoudous.php

     

    Un commentaire a été rédigé, allez-vous ajouter le votre ?

    1. Delphine J

      Merci Delphine des ces nouvelles mensuelles,
      des clins d’oeil qui font du bien et contribuent à regarder la vie du bon côté.

      Le texte sur les compliments me plait bien, mais j’ajouterai tout de même quelque chose :
      Il faut savoir se faire des compliments, et reconnaitre quand on va bien, que l’on est bien, …
      Ce n’est pas facile pour tout le monde, une façon d’y arriver est de prendre l’habitude de faire des compliments aux autres : sur leurs vêtements, ce qu’ils ont fait, ce qu’ils ont dit, …
      Eux-même vont aprécier ces compliments, et peuvent vous retourner le compliment, et s’habituer à vous complimenter.
      Pour moi (et je peux comprendre que ce soit personnel et pas pour tout le monde), le travail de s’aimer soi-même passe par le travail d’aimer les autres, de les accepter et reconnaitre leurs qualités, leurs actions, …

      Pour ma part, je ne sais pas si j’avais un sac de Chaudoudoux enfant, mais j’essaye de m’en constituer un maintenant :
      entre autres, les massages faits ensemble, des cours de chant, des plaisirs avec des amis, un buea couché de soleil,… enrichissent mon sac de Chaudoudoux.

      Les jours plus difficiles, j’essaye de piocher un Chaudoudou, et si je ne fais que l’abimer, je le remets vite dans la sac pour l’utiliser à un moment plus propice.
      Oui, certains jours, qui ne sont pas les meilleurs, je suis capable de salir tous mes chaudoudoux …
      Là aussi, petit à petit, il y a moins de jours comme ça !

      merci pour ces partages,

      bonne journée avec un beau rayon de soleil réconfortant,
      Delphine J (Paris 15)

Abonnez-vous à notre newsletter